Le marché pharmaceutique poursuit son ascension en Algérie

C’est ce que l’on pouvait lire dans les lignes du site elmoudjahid.com qui évoque aujourd’hui le nouveau projet de loi sanitaire présenté par le Conseil de l’ordre national des pharmaciens d’Algérie (CNOP) lors de la prochaine Assemblée populaire nationale.

En tant que spécialiste du milieu pharmaceutique en France, l’IFDP est en mesure d’évoquer la bonne santé du secteur sur l’hexagone et les délégués pharmaceutiques pourraient d’ailleurs aisément en témoigner, mais cette importance grandissante du secteur est présente à de très nombreux points du globe, comme nous pouvons le constater en l’occurrence avec l’Algérie.

Avant d’aller plus loin dans les explications de cet article relayé sur le site d’informations, sachez que vous pouvez aller le consulter gratuitement et en intégralité à cette adresse :http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/28124

Alors pour celles et ceux qui veulent une information rapide et concise, qu’est-ce que l’on peut y lire ?
Pour faire bref, le Docteur Lotfi Benbahmed a insisté sur la nécessité systématique d’un avis de la part du Conseil national de l’ordre des pharmaciens d’Algérie : «il faut qu’à tout prix que son organisation donne son avis sur toutes les lois, règlements, circulaires qui concernent le médicament et l’exercice pharmaceutique, comme le stipule la loi».

En outre il était aussi question, et en tant que président du CNOP, le Docteur Lotfi Benbahmed estime que c’est « en bonne voie »,  que les ordres des médecins, des pharmaciens et des chirurgiens dentistes soient séparés.

Dernière information que l’on retrouve dans cet article sur elmoudjahid, le secteur pharmaceutique se porte particulièrement bien puisque sa valeur a doublé en 2011 pour atteindre les 2,9 milliards de dollars.